ARCHEOLOGIE

LES SEPT MERVEILLES DU MONDE

Pyramides d’Égypte. La plus ancienne et la seule merveille encore visible. Construites pour les pharaons successifs, quatre-vingts de ces tombes royales sont encore debout.

Jardins suspendus de Babylone. Jardins en terrasse attenant au palais de Nabuchodonosor II, haut de 23 à 91 mètres. On suppose qu’il furent construits (vers 600 av J.-C) par ce roi pour sa femme, une princesse persane nommée Amytis, mais on les attribue aussi à la légendaire reine assyrienne Sémiramis.

Statue de Zeus à Olympie. Sculptée par Phidias, au cinquième siècle avant Jésus-Christ, haute de 12 mètres, cette statue marquait le site des premiers jeux Olympique. Elle était en ivoire et en or (chryséléphantine) et représentait Zeus (Jupiter) sur son trône.

Temple d’Artémis (Diane) à Éphèse. Édifice en marbre long de 138 mètres, doté de plus de cent colonnes de 18 mètres de haut, il fut commencé vers 350 avant notre ère et sa construction dura plus de cent vingt ans. Il fut détruit par les Goths en 263.

mausole.jpgMausolée d’Halicarnasse. Érigé par la reine Artémis en mémoire de son mari, le roi Mausole de Carie (Asie Mineure), qui mourut en 353 avant Jésus-Christ. Cet édifice mesurait 43 mètre de haut. Il en reste seulement quelques fragments au British Museum…..et le mot « mausolée » dans la langue française.

salvadordalirhodes.jpgColosse de Rhodes. Gigantesque statue du dieu Soleil Hélios. De ses 36 mètres de haut, elle dominait l’entrée du port de Rhodes. On pense que le sculpteur Charès y travailla douze ans avant de la terminer, en 280 avant Jésus-Christ. Elle fut détruite par un tremblement de terre, soixante ans plus tard.

pharealexandriep.jpgPhare d’Alexandrie. Phare construit vers 270 avant notre ère sur l’île de Pharos, dans le port d’Alexandrie. Il mesurait sans doute 122 mètres de haut et fut détruit par un tremblement de terre en 1375

 

 

 

LES AGES PRÉHISTORIQUES

La préhistoire compterait environ 3 millions d’années. Elle débute avec l’apparition de l’Homme et s’achève avec les premiers documents écrits. On distingue en général trois âges principaux, déterminés d’abord selon le mode de fabrication des outils de pierre. Du plus ancien au plus récent, ce sont le paléolithique, le mésolithique et le néolithique. Puis vient la protohistoire, qui correspond à l’époque des mégalithes et du travail du métal.

Le paléolithique (ou âge de la pierre ancienne) – C’est l’âge de la pierre taillée. Il se subdivise en trois époques:

Le paléolithique inférieur (v. 3 millions -v. 90000 av. J-C) – Apparition des australopithèques. Ils se tiennent presque droits et cassent intentionnellement des galets pour obtenir des outils tranchants. Vers – 2 millions d’années apparaît l’Homo habilis. Son volume crânien est plus grand que celui de l’australopithèque,il est omnivore. On situe l’Homo erectus, « homme dressé », appelé aussi pithécanthrope, aux environs de – 1,5 millions d’années.

Le paléolithique moyen (v. 90000-v. 35000 av. J.-C.) – Vers – 80000, une nouvelle étape est franchie avec l’homme de Néandertal. C’est un habile tailleur de pierre, dont les réalisations, dites moustériennes (du nom du site du Moustier, en Dordogne), sont des racloirs, des burins, des pointes… Il inhume ses morts, signe d’une vie spirituelle. On ne lui connaît pas d’art. Il n’a pas disparu brutalement, mais a laissé progressivement la place à l’homme moderne.

Le paléolithique supérieur (v. 35000-v. 8500 av. J.-C.) – Les néandertaliens sont remplacés par notre espèce, l’Homo sapiens, « homme qui sait ». Pendant cette période, l’outillage en pierre (silex) et en os se sophistique (l’aiguillage à chas apparaît). Les sagaies et les harpons (bois de renne, os ivoire de mammouth) permettent de chasser ou de combattre à distance. C’est aussi la naissance de l’art, qui atteint des sommets à la fin de la civilisation magdalénienne (du site de La Madeleine, en Dordogne).

Le mésolithique (ou âge de la pierre moyenne, v. 8500-v. 6000 av. J-C.) – Tout en restant taillée, la pierre commence à être polie. Au mésolithique apparaissent des techniques révolutionnaires utilisant l’élasticité des végétaux (arcs, pièges à ressorts), et des moyens de transport voient le jour (traîneaux, kayaks). Le Proche-Orient commence sa néolithisation plus tôt : vers – 8000, les populations se sédentarisent et pratiquent l’élevage,l’agriculture, la poterie.

Le néolithique (ou âge de la pierre nouvelle, v. 6000-v. 1500 av. J.-C) – Propagation vers l’ouest de la civilisation néolithique du Proche-Orient. Elle se caractérise par une production de céramiques décorées (dites rubanées). Au III millénaire arrivent du Proche-Orient les premiers objets en cuivre ; c’est la période chalcolithique en Europe occidentale (de l’autre côté de la Méditerranée, le cuivre est connu depuis le VII millénaire). Vers 3300, l’écriture est inventée, en Mésopotamie, foyer de l’urbanisation.

La protohistoire est la période comprise entre l’apparition de la métallurgie et celle de l’écriture. Pour chaque civilisation, la protohistoire correspond à une époque différente. En Europe, la préhistoire prend fin au II millénaire avant notre ère. On distingue les âges du cuivre, du bronze et du fer (ce dernier correspondant au I millénaire).

PETIT LEXIQUE ARCHÉOLOGIQUE

Acheuléenne (industrie) – (De Saint-Acheul, Somme.) Industrie débutante au paléolithique inférieur. Période où la technique de taille de pierre se perfectionne.

Archéométrie – Ensemble de certaines sciences de la nature (physique, chimie, géologie) appliquées à l’archéologie.

Aurignacienne (industrie) – (D’Aurignac, Haute-Garonne.) Industrie commençant au début du paléolithique supérieur. Les outils se multiplient. L’os et la corne sont taillés et polis. Première apparition de parures et d’oeuvres d’art.

Carbone 14 – Isotope radioactif permettant la datation. Le carbone 14 (14C) est en effet présent dans tout organisme vivant. Quand celui-ci meurt, la concentration en 14C diminue peu à peu. Pour dater l’échantillon, il suffit alors de mesurer la radioactivité restante.

cromagnon.jpgCro-Magnon (homme de) – Nom donné à un type humain découvert dans la grotte de Cro-Magnon aux Eyzies-de-Tayac, en Dordogne. Cet homme de l’âge de la pierre, de culture aurignacienne, est considéré comme le prototype de la race blanche.

Cunéiforme (écriture) – Écriture constituée de signes en coins formés dans l’argile ou gravés dans des matières dures. Cette écriture avait cours chez les Sumériens, les Assyriens et les Perses. Elle était à la fois idéographique et syllabique.

Datation – Opération par laquelle on tente de situer dans le temps un objet ou un fait historique. Les méthodes sont principalement physico-chimiques (carbone 14, thermoluminescence).

Faciès – En archéologie, ensemble des caractères d’une production artisanale permettant de définir une période culturelle. Un faciès peut être céramique, lithique, métallique…On parle plus communément d’industrie.

Glaciation – Période du quaternaire où de grandes superficies ont été recouvertes de glaciers. Pour l’Europe alpine, on en distingue quatre : la glaciation de Günz (la plus ancienne), celle de Mindel, celle de Riss et celle de Würm (la plus récente). C’est périodes ont été coupées de périodes interglaciaires, au climat plus chaud.

Hiéroglyphe – Chacun des signes de l’écriture des Égyptiens. C’est le Français Champollion qui, le premier, réussit à les déchiffrer, en 1822, grâce à l’étude de la pierre de Rosette.

Homo sapiens – C’est l’homme moderne, apparu vers 35000 avant Jésus-Christ. Il succédait à l’Homo habilis et à l’Homo erectus (voir « Les âges préhistoriques »). Nous sommes tous des Homo sapiens.

Magdalénienne (industrie) – (De La Madeleine, Dordogne.) Industrie de la dernière période du paléolithique supérieur. Nombreux outils de pierre, d’os ou de corne. Les grottes sont décorées de peintures rupestres (Altamira en Espagne, Lascaux en France).

megalithe.jpgMégalithe – Monument préhistorique se composant d’une ou de plusieurs pierres. Le monolithe est une grosse pierre dressée, dite aussi menhir. Le cromlech est un ensemble de pierres levées disposées en cercle. Le dolmen est une table composée de plusieurs pierres. Le tumulus est un amas de terre ou de pierre élevé au-dessus d’une sépulture.

Moustérienne (industrie) – (Du Moustier, Dordogne.) Industrie du paléolithique moyen. Pointes, racloirs et outils à encoches en sont les instruments typiques.

Néandertal (homme de) – Type humain qui vécut d’environ 75000 à 30000 avant notre ère (paléolithique moyen). Il habitait des grottes et inhumait ses morts.

Paléontologie – Science des être vivants précédant la période historique. Elle est fondée sur l’étude des fossiles.

Prospection – Approche archéologique permettant de reconnaître des vestiges sans avoir recours aux fouilles, grâce à l’étude au sol ou à la détection par vues aériennes. La prospection aérienne permet de découvrir des structures enfouies, invisibles au niveau du sol.

Rosette (pierre de) – Stèle portant un décret de Ptolémée V rédigé en égyptien – version hiéroglyphique et version démotique – et en grec, découverte en 1979. Elle permit à Champollion d’établir les bases du déchiffrement des hiéroglyphes

Rupestre (art) – Peintures exécutées sur les parois rocheuses des grottes. Celles de Lascaux comptent parmi les plus célèbres. On emploie également l’expression art pariétal.

Solutréenne (industrie) – (De Soluté, Saône-et-Loire.) Industrie située entre l’aurignacien et le magdalénien. Elle est caractérisée par l’invention de l’aiguille à chas et par une activité artistique importante.

Stratigraphie – Étude des couches successives de sédiments. Elle permet de classer les vestiges, des plus anciens (en bas) aux plus récents (en haut). Dans une fouille, la méthode stratigraphique consiste à enlever les sédiments couche après couche

 

Lien Site Hominidés



Laisser un commentaire

d-branches |
molossewaf |
Berloul Mania 3 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | weekend
| blogprotectionanimale
| NATURALITE SAUVAGE